Sport sur ordonnance, ça « tourne » avec Romdes

Sport sur ordonnance, ça « tourne » avec Romdes

Dans le cadre du programme régional Sport Santé Bien Etre, la DRJSCS (Direction régionale Jeunesse, Sport et Cohésion Sociale d’Île de France) est engagée dans la promotion et le développement de l’offre d’activités physiques et sportives adaptées.

Avec la reconnaissance du sport dans la Loi de Modernisation du système de Santé, le dispositif « sport santé » est en train de s’ancrer de façon pérenne. Ce socle législatif valide la prescription du sport sur ordonnance, notamment expérimentée en cancérologie dans plusieurs centres hospitaliers d’Ile-de-France. Il ouvre une nouvelle ère dans la collaboration entre les professionnels de santé et ceux du sport et permettra de développer des partenariats en vue d’actions coordonnées autour différents acteurs. Le réseau Romdes est bien entendu parti prenante dans la mise en réseau des professionnels du sport et ceux de la santé

D’ailleurs, pour la  présentation du Plan Régional Sport Santé Bien Etre en Ile de France, qui aura lieu le 27 septembre, en présence de Mr Michel Cadot, Préfet d’e l’Ile de France et de Paris, ainsi que de Mr Christophe Devys, directeur de l’Agence Régional de Santé IdF, la DRJSCS à sollicité le réseau Romdes pour le tournage d’un film qui sera présenté lors de cette matinée.

Ce tournage a été réalisé dans les locaux et dans le parc du Centre Hospitalier Manhès à Fleury-Mérogis. Le Dr Jean Pierre Lamandé, médecin coordinateur au réseau et médecin du sport, a ainsi été interviewé sur l’importance que peut représenter ce nouveau dispositif de sport sur ordonnance pour les médecins généralistes. Pour lui, « même si un comportement ne se prescrit pas, cette possibilité a déjà comme premier objectif de renforcer l’activité physique comme étant primordial pour la santé, bien avant parfois toute prescription médicamenteuse ».

Un patient du réseau, Frédéric, à également était interviewé. Son enthousiasme à séduit la journaliste Anne. Pour lui, pas de doute, « cette initiative va motiver de nombreux patient qui vont enfin prendre conscience de l’importance de bouger ».

Même son de cloche de la part d’Isabelle petit-Graff, Éducatrice Médico-sportive, qui a insisté sur « l’importance d’adapter d’activité physique au patient, en fonction de sa pathologie, certes, mais aussi de ses envies, de ses propres sensations et de ses possibilités réelles ».

La prescription du sport sur ordonnance avance donc à grand pas dans l’intérêt de tous et Romdes et sa Présidente, le Dr Jocelyne Raison, s’y impliquent concrètement.

Pas de commentaires pour le moment

Poster un commentaire